Mon figuier Lorrain

Discussion dans 'Environnement' créé par lorrain54, 20 Mai 2011.

  1. MamLéa

    MamLéa Modératrice

    Inscrit:
    15 Février 2008
    Messages:
    21,453
    J'aime reçus:
    1,044
    Points:
    486
    Localité:
    Toulois (54)

    Bien garni !
     
  2. Guetta

    Guetta Bac à sable

    Inscrit:
    6 Juillet 2007
    Messages:
    7
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    18
    Localité:
    Reims/Meuse

    Je trouve moi aussi des figuiers sauvages en Meuse, principalement le long des voies de chemins de fer ou dans les friches industrielles. Comment sont-ils arrivés là ? Peut-être le réchauffement climatique ? Une figue jetée par un passant ? Ou bien des éléments de remblais apportés du sud de la France ... ?

    J'ai essayé de bouturer les figuiers sauvages que l'on trouve en Meuse, c'est bien parti on verra, mais je les planterai dans le Vaucluse.

    En revanche, bien souvent les figuiers sauvages ne peuvent donner de fruits. Ce sont des caprifiguiers ou figuiers mâles, ils produisent abondamment chaque année des figues qui ne parviennent jamais à maturité. Dans un milieu sauvage, le figuier femelle doit être pollinisé par un petit insecte (au nom compliqué que j'ai oubliè, blastophage ou quelque chose comme cela) qui n'est présent qu'au sud d'une ligne Bordeaux - Montélimar (et encore je ne suis même pas sur pour Bordeaux). Dans le Vaucluse (à 25 mn au Nord d'Aix, je trouve très peu de figuiers sauvages qui donnent des fruits, avec les 380 m d'altitude, le climat tend davantage à ce que l'on trouve en Lorraine, en revanche un peu plus bas, les figuiers sauvages donnent parfois des fruits).

    Si comme vous dites, votre figuier s'est installé naturellement, vous n'avez aucune chance de voir des fruits en Lorraine, ils vont restés vert, séchés et tombés.

    En revanche, vous pouvez tout à fait acheter des figuiers en jardinerie que vous planterez dans votre jardin, ils sont autofertiles et ne nécessitent pas la présence de cet insecte ni même d'un autre figuier à proximité.

    J'ai des variétés plutôt sudistes qui réussissent bien en Meuse, mais à la seule condition de les mettre à l'abri d'un mur orienté sud-est idéalement et de les protéger en hiver lorsqu'il gèle fort (si tant est que cela arrive encore un jour....) car les bourgeons à fruit de la première récolte de juillet se forme dès l'automne précédent et sont condamnés par des températures qui descendent sous -8°...
    Il est possible de s'inspirer des méthodes de cultures d'Argenteuil au 19ième siècle, sur des coteaux sud, ils enterraient les figuiers dans des fosses au sol en le pliant pendant l'hiver... Ou de techniques plus complexe de bouturage annuel sur rameaux ayant déjà donné des fruits.

    Le plus simple est tout simplement d'acheter des variétés adaptées au climat lorrain, souvent des variétés unifères qui ne donnent qu'une seule récolte, plus tardive, et qui ainsi échappe aux gelées tardives. On peut les mettre contre un mur pour augmenter les chances de récoltes chaque année et la qualité des figues, mais il est possible de les avoir en plein vent.
    Les variétés ronde de Bordeaux, rouge de bordeaux, brunswick sont très bien, la variété dorée (qui donne 2 fois) est intéressante pour nos climats mais mieux vaut la mettre à l'abri d'un mur. Le figuier n'aime pas le froid (ses besoins sont de seulement 400 à 500 heures en dessous de 4° par an, contre 800 à 1000 pour le pêcher, et plus de 1200 pour le prunier) mais le supporte dans une certaine mesure (jusqu'à -18°), il est important d'avoir un sol bien drainé et de le protéger les 2 ou 3 premiers hivers. Si les branches gèlent, le figuier repart de sa base avec encore plus de vigueur...

    C'est un arbre magnifique, facile, avec peu de maladies et peu d'entretiens. Et contre quelques mesures simples et de bon sens, avec des variétés adaptées on peut très bien le réussir en Lorraine où on le voit de plus en plus dans les jardins. Savez-vous d'ailleurs que le figuier est l'arbre fruitier le plus présent dans les jardins de la ville de Chalons en Champagne? Il est également très fréquent en Ile-de-France.
     
  3. lorrain54

    lorrain54 Lorrain(e) passionné(e)

    Inscrit:
    29 Novembre 2009
    Messages:
    1,919
    J'aime reçus:
    226
    Points:
    201
    Localité:
    dombasle sur meurthe

    Bonjour , et merci Guetta pour cette réponse ,donc pas de figue , mais un bel arbre vigoureux

    Jean-Louis
     
  4. Bénédict

    Bénédict Lorrain(e) occasionnel(le)

    Inscrit:
    8 Août 2008
    Messages:
    496
    J'aime reçus:
    101
    Points:
    116
    Localité:
    Guénange

    Bonjour,
    pas de figues, c'est vite dit.
    Un de mes voisins en a plusieurs, en pleine terre et plein vent, pas de mur pour s'abriter, et ils se portent si bien qu'à chaque automne, le jus sucré des figues dégouline des museaux.
    Certes, pas de récolte de printemps et elles sont petites, mais très sucrées, une merveille fraîches ou en confiture, avec leur petite amertume.
    Un soucis peut être avec la présence ou non de sa guêpe pollinisatrice, la sexualité de la figue est déroutante.
    https://www.demotivateur.fr/food/figues-guepe-figuier-insectes-pollinisation-7362
    Par contre, le gel fragilise les extrémités des branches qui peuvent casser lors du redoux.
     

Partager cette page