Les fleurs de mon jardin...

Discussion dans 'Pause jardinage' créé par Micharlu, 5 Mars 2015.

  1. Bénédict

    Bénédict Lorrain(e) occasionnel(le)

    Inscrit:
    8 Août 2008
    Messages:
    367
    J'aime reçus:
    43
    Points:
    71
    Localité:
    Guénange

    Mais de fait ,
    crocus, primevères se plient au soleil, maussades ,renfrognées, limite invisibles, on aimerait leur mettre une petite écharpe, ,juste le pied qui rassemble les anciennes feuilles mortes.
    Mais, ainsi que d'autres, sont prêtes à bondir au prochain rayon de soleil.
    Quand, c'est une autre histoire.
     
    Clemath aime ça.
  2. Clemath

    Clemath Lorrain(e) accro Abonné(e)

    Inscrit:
    22 Février 2011
    Messages:
    3,339
    J'aime reçus:
    235
    Points:
    226
    Localité:
    Vallée de la Seille

    Oui ça y est ça commence à pousser, narcisses, petits bouts de tulipes (fragiles). Mais comme on a besoin de voir des fleurs on a mis des primevères dans les jardinières. Et les mini-pensées comment à fleurir, enfin celles qui ont échappé aux grosses gelées, donc on a complété. Et avec le soleil d'aujourd'hui les extérieurs semblent revivre.
     
    MamLéa aime ça.
  3. Bénédict

    Bénédict Lorrain(e) occasionnel(le)

    Inscrit:
    8 Août 2008
    Messages:
    367
    J'aime reçus:
    43
    Points:
    71
    Localité:
    Guénange

    Bonjour,
    quelques jours de soleil, les plantes aiment, pas autant que moi, pouvoir aller au jardin sans bottes ,plouch, plfloutchs, un régal.
    Bon, primevères, narcisses, fidèles aux postes, et un peu d'envahissement, pourquoi se priver?
    Les scilles de Sibérie pointent leurs fleurs, étonnant , les feuilles de muguet fanfaronnent déjà.
    Sur les arbres/arbustes, chatons et fleurs se pressent à la sortie, encore quelques jours...je les soupçonne d'attendre l'arrivée officielle du printemps.
    Partout, des tentatives, des espoirs.
    A l'issu du désherbage, coupe, lésion de la bande des jeunes hommes, je ne pensais rien revoir, massacre à l'attila (écrivez comme vous voulez), mais le nez juste au ras du sol, des pivoines, je les cache vite redoutant un retour du froid, des hortensias, rien pour cette année, juste faire un peu de bois, avec un grand piquet de fer pour les signaler, pas touche!
    Sans doute d'autres résistants sortant de leur terrier.
    Un jour je vous raconterai mes expériences avec les blaireaux, ou non.

    Oui ,mais
    il n'y a pas que cela, si le soleil échauffe les horticoles, il agit aussi auprès des roméo à plumes.
    "Et je gazouille, virevolte, séduit, me bats, laisse mon esprit chevaleresque pour la méthode virile pour amener dulcinée à mon antre.
    Oui, mais soucis, ma moman m'avait prévenu, tu construis le nid, madame jugera, pourquoi on n' apprend cela qu'après.
    Jamais assez bien, il faut partir en maraude pour ne pas passer pour le dernier des gougnafiers."
    Comprenant cela, les graines ressortent, l'appétit des piaffoux sera décuplé,

    Et ,petite surprise du nettoyage de printemps, elle à qui je tenais, pire que ma prunelle, elle m’abandonne.
    Oui, une peau de mouton, pure laine,trente ans que je l'emmène, de tapis en chevet, c'est la fin.
    Que faire, laisser l'aspirateur la dévorer, la toison part par poignées, se sème dans la chambre.
    Bien, une fin aussi honorable qu'utile.
    Et non,
    Dehors, abritée de la pluie, un flow in pour les emplumés de la région, tapisser le nid, pure laine vierge, production locale.
    Servez vous.

    Bientôt, à force de garnir doucement les nids, elle sera "déplumée", il ne restera qu'une peau, que vais je en faire?

    Pour le moment, choyez vos oiseaux, la plus difficile des périodes est celle qui vient.

    Les fleurs ne sont qu'une promesse , pas un avenir, foie de Spatz
     
    Dernière édition: 17 Mars 2017
    Clemath aime ça.

Partager cette page